COLLECTION
"L’invention du lecteur"

Dernier ajout : 3 mars 2011.

Poésie contemporaine et essais littéraires en langue française.

Ode fragmentée à la Bretagne blanche

Kenneth White

Dimanche 1er décembre 1985 // COLLECTION
"L’invention du lecteur"

2905810033 — 16 p. (19,7x28,7) — 7,32 € — Tirage 250 — Épuisé « Tous ceux qui cherchent une clef alors qu’il n’y a pas de porte. » Kenneth White Lire la suite »

"Le Fils apprête, à la mort, son chant..."

Jean-Michel Michelena

1er 1981 // COLLECTION
"L’invention du lecteur"

Frontispice d’Alexandre Delay, William Blake and Co. Edit., Bordeaux, 1981. Épuisé en E.O. Texte repris in Le plus réel est ce hasard, et ce feu. "Je sens que vous êtes en train de faire une œuvre forte et importante." Michel Foucault. "Outre l’exceptionnelle qualité de la typographie, Le Fils apprête, à la mort, son chant... est un long poème qui se grave comme à la pointe du diamant, sans fioritures , dur comme les rochers des pointes battus par le vent depuis le commencement du monde. Trop rares (...) Lire la suite »

René Char (avec Francis Limérat)

Jean-Michel Michelena

1er 1977 // COLLECTION
"L’invention du lecteur"

William Blake & Co. Edit., 1977. Lire la suite »

Du dépeçage comme l’un des Beaux-Arts

Jean-Michel Michelena

Lundi 1er mars 1976 // COLLECTION
"L’invention du lecteur"

Frontispice de Francis Limérat, William Blake & Co. Edit., Bordeaux, 1976. Épuisé en E.O. Texte repris in Le plus réel est ce hasard, et ce feu. "Bravo (...), de tout cœur, pour le dépiècement. (...) C’est bien dit bien fait, et bien assumé." Roland Barthes. "Je crois que votre ton et votre direction sont d’une fermeté assez rares (...). Oui, c’est très net, très frais, très décapant, là, ce qui se propose, avec cette maîtrise elliptique dans l’orchestration de timbres divers. (...) Je trouve dans (...) Lire la suite »

C’est une grave erreur que d’avoir des ancêtres forbans

Jean-Michel Michelena

1er 1975 // COLLECTION
"L’invention du lecteur"

Architypographies, Bordeaux, 1975. Épuisé en E.O. "C’est extrêmement distractif, beau dans la distraction. C’est une sorte de roman totalement décrassé. Cela m’a plu." Roland Barthes. "Michelena (...) sort enfin de son ombre, comme on dit d’une chrysalide qu’elle se transforme en soleil volant... Il nous administre aujourd’hui une sacrée leçon, en l’espèce un long poème savamment élagué, bien fourbi, où ne subsiste que l’essentiel : C’est une grave erreur que d’avoir des ancêtres forbans. Un poème de (...) Lire la suite »

1 | 2 | 3 | 4