« L’universel, c’est le local moins les murs »

L’âme blessée d’un éléphant noir

Gabriel Mwènè Okoundji

Jeudi 3 mars 2011 // COLLECTION
"L’universel, c’est le local moins les murs"

William Blake & Co. Edit., mars 2011.
Édition nouvelle corrigée.
ISBN : 978-2-84103-181-8 – 56p. – broché – PTTC : 12 €

Si ton itinéraire te désavoue
accepte de tomber sans précaution. La chute
est humaine. Ne pleure pas. Elle est le témoin
de la traversée des sentiers. Ne pleure pas. L’expérience
est au prix
de la marche éternelle.

verse des larmes si
ton cœur mordu par la douleur
te le réclame
mais ne pleure pas

Gabriel Mwènè Okoundji, né à Okondo-Ewo, au Congo-Brazzaville, est aujourd’hui une figure majeure de la nouvelle génération des poètes africains. Il a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels : Au matin de la parole, Prière aux ancêtres, et Vent fou me frappe parus chez Féderop. L’Âme blessée d’un éléphant noir est son cinquième livre.