« L’universel, c’est le local moins les murs »

Un manque criant de conscience civique

Mostafa Nissabouri

Jeudi 3 mars 2011 // COLLECTION
"L’universel, c’est le local moins les murs"

suivi d’un Entretien sur la poésie avec
Sandra Bouvier
William Blake & Co. Edit., mars 2011
ISBN : 978-2-84103-167-2 – 16p. – agrafé – PTTC : 8 €

Mostafa Nissabouri est né en 1943 à Casablanca. Camarade de lycée et ami d’adolescence de Mohammed Khaïr-Eddine, il publie en 1968 son premier texte poétique, Plus haute mémoire. En 1975 paraît La Mille et Deuxième nuit. En 1999, dans un même recueil deux grands textes écrits dans les années 90, Aube et Approche du désertique (Al Manar, Casablanca).