Meditatio Italica

Jean-Michel Michelena

Mercredi 1er juillet 1992 // COLLECTION
"L’invention du lecteur"

2905810920 — 40 p. (24,5x32) broché — 22,90 € — Tirage 800 — Épuisé

Texte français et traduction italienne par Annamaria Sanfelice
Suivi de Villa dei Papiri
Huit photographies par Florence Béchu
Institut Français de Naples

"Commozione la scorpeta di Pompei. Gaia presenza di quei "quadrati costrutti", sepolti, riesumati, ora ruderi freshi, poema dipinto che profondamente turba l’ordine della percezione dei tempi, spingendo lo sconcerto al punto di sregolare un codice di scittura. Da ciò questo stile, nuovo per l’autore, della meditatio ; la stranezza, ai suoi stessi occhi, di queste pagine, tuttavia obbligatorie.
Le otto fotografie di Florence Béchu, appartengono ad una serie più vasta realizzata a Pompei nel 1992, Villa dei Papiri"

"Commotion que la découverte de Pompéï. Enjouée présence de ces "carrés construits", ensevelis, exhumés, maintenant ruines fraîches, poème peint, perturbant profondément l’ordre de la perception des temps, portant son trouble jusqu’à dérégler les codes d’une écriture. De là ce genre, nouveau pour l’auteur, de la meditatio ; l’étrangeté, à ses yeux même, de ces pages, pourtant nécessitées.
Les huit photographies de Florence Béchu appartiennent à une série plus importante, réalisée en 1992 à Pompéï, Villa dei Papiri."

« Je vous retrouve, avec cette douloureuse et cruelle tendresse qui m’avait touchée autrefois, avec, en plus, cette fois-ci, dans la méditation sur Pompéï, une sorte de joie (...) solaire, comme si un salut était possible. »
Robert Bréchon