thesaurus burdigalensis

Les Tandonnet, armateurs bordelais, 1796-1904

Emmanuel Aubret

Mercredi 1er janvier 1992 // COLLECTION
Art et Arts

2905810874 — 184 p. — 32,00 € — Tirage 700 — Disponible

Au début du XX° siècle, le Larousse écrit dans son article “Navigation” : « Parmi les compagnies de navigation à voile, les plus importantes sont Bordes et Cie et Tandonnet ». Tandonnet  : plus qu’un nom, ce mot s’impose bien aujourd’hui comme l’évocation d’un Bordeaux disparu, d’une époque révolue, celle du triomphe de la marine à voile. Débutant par le négoce des denrées coloniales en 1796, y associant le cabotage dès l’Empire et passant au long cours sous Louis-Philippe, Jean-Baptiste Tandonnet, né sous Louis XV, et ses descendants dirigeront jusqu’à la Belle Époque l’une des plus prestigieuses maisons d’armement de Bordeaux, l’une de celles qui auront le plus longtemps respecté les traditions séculaires de la marine et de l’armement maritime. Grands notables engagés en politique, moteurs économiques de leur cité, figures mondaines et intellectuelles, les Tandonnet constituent l’exemple même de ces grandes dynasties bordelaises dont l’honneur et la gloire du nom ont traversé les siècles pour parvenir jusqu’à nous.
L’originalité de ce livre, c’est d’avoir su remarquablement analyser un siècle d’histoire familiale, économique et socio-politique. Exploitant les archives privées inédites de la famille Tandonnet, replaçant l’importance de la dynamique des hommes en interaction avec leur siècle, Emmanuel Aubret expose avec une grande clarté l’articulation complexe des engagements politiques, des convictions personnelles et des options économiques, pour mieux décrire et expliquer l’évolution d’une famille à Bordeaux, de la Révolution française à la Première Guerre mondiale.