Lucy Vines, Œuvres sur papier

Alain Madeleine-Perdrillat

Dimanche 1er avril 2007 // COLLECTION
"La peinture, masque et miroir" Écrits sur l’art

2841031608 — 160 p. (28x24) broché — 42,00 € — Tirage 2000 — Disponible

« Les œuvres de Lucy Vines ne portent ni titres ni dates, et peut-être faut-il simplement partir de là, de cette absence d’identité. Se résoudre d’abord à perdre tout repère avec elles », écrit Alain Madeleine-Perdrillat. Lucy Vines ajouterait volontiers à ce manquement des repères dans l’œuvre son équivalent dans l’existence.
Qu’il soit dit simplement qu’elle est née en 1929 à Hartford, Connecticut, qu’elle a été élevée à New York, qu’elle est venue en France au moment du McCarthysme, qu’elle a vécu à Paris depuis, dans un milieu d’écrivains et de peintres, travaillant à son œuvre mais n’exposant pas celle-ci, qu’elle n’entend pas disperser. Le présent livre est une première étude. Une première grande exposition a eu lieu en décembre 2005 et janvier 2006 à la Fondation Morat, à Fribourg-en-Brisgau en Allemagne.