Littérature et art

Étoile de Malaval

Michel Braudeau

Jeudi 1er septembre 2005 // COLLECTION
"La peinture, masque et miroir" Écrits sur l’art

2841031527 — 64 p. (15,5x24) broché — 18,00 € — Tirage 1000 — Disponible

Il existe une confrérie secrète de gens plus ou moins raisonnables à laquelle j’appartiens, qui n’oubliera jamais d’avoir assisté entre 1960 et 1980 au passage d’une météore de la peinture, Robert Malaval. Est-ce si court une carrière de vingt ans ? Et Modigliani, Van Gogh, de Staël ? Pour un météore, c’est un exploit inhumain. Je n’ai voulu ici que témoigner de mon admiration et de mon affection profonde pour un ami perdu. L’avenir est oublieux, souvent mal instruit de ce qui fut et naturellement égoïste. Il ne fait donc pas manquer de célébrer soi-même les héros que l’on a eu la chance de croiser sur sa route.
Michel Braudeau