Cartes postales d’un voyage en Pologne

Giorgio Caproni, traduit par Philippe Lacoue-Labarthe et Federico Nicolao

Dimanche 1er février 2004 // COLLECTION
"Un jour, les dieux se retirent..."

2841031322 — 48 p. (15,5x24) broché — 13,00 € — Tirage 1500 — Disponible

« Ce qui s’est passé, c’est que Caproni aura vu l’horreur. Non la sauvagerie presque sacrée qu’avait entrevue Conrad, ni même la barbarie à laquelle des millénaires nous ont habitués : mais l’horreur nue, calculée, froide, rationalisée de la techno-“science” s’installant de façon systématique. L’horreur “dans les règles de l’"art"”. L’extermination de masse industrialisée et planifiée, jusqu’à l’absurde — et jusqu’au comble de la cruauté la plus insensée. Le spectacle même de la pathologie rationnelle. »
Philippe Lacoue-Labarthe et Federico Nicolao