La pharmacie de Platon

« Nos ennemis dessinent notre visage »

Jean-Paul Michel

Dimanche 1er avril 2001 // COLLECTION
"L’invention du lecteur"

2841031055 — 14 p. (20,5x32) broché — 6,90 € — Tirage 400 — Réimpression envisagée

« Nos ennemis dessinent notre visage.
Cette vérité effraie.
Pour survivre nous cachons ce que nous sommes.
Nous masquons des vertus en vices.
Nous montrons des richesses que nous n’avons pas.
Nous avons dès l’enfance une inclination batailleuse à l’injure et au mépris.
Adolescents, nous mettons un point d’honneur à blesser le cœur de qui nous aime.
Nous désirons communément le pire malgré les supplications et les larmes.
Nous rugissons comme des tigres sous l’injure.
Nous sommes pour nous-même notre pire ennemi. »

Jean-Paul Michel