Littérature et art

Titus Tartare

Albert Ostermaier, Philippe-Henri Ledru

Mercredi 1er décembre 1999 // COLLECTION
Théatre

2841030881 — 120 p. (24x16) broché — 14,50 € — Tirage 500 — Disponible

« Titus, le poète, s’est fait l’ami du Prince, il a servi sa gloire et celle de l’État. Abandonné, broyé par les rouages du pouvoir, il monologue devant sa fille, prostituée, victime de son échec. Qu’est-il désormais : un poète vaniteux, un histrion, ou bien un grand poète vieillissant ?
Tatar Titus s’enracine dans la pièce de Shakespeare Titus Andronicus. Affrontements dramatiques de l’art et du pouvoir, la pièce d’Ostermaier "charge la langue de sorte qu’elle conserve l’équilibre entre la couleur de cette période et la circulation d’éléments de perception de notre époque". »
Kalus Völker