Les troubadours et l’État toulousain avant les croisades

Collectif, sous la direction d’Arno Krispin

Mercredi 1er mars 1995 // COLLECTION
Histoire des textes / histoire de la pensée

2841030210 — 256 p. (14x24) — 7,60 € — Tirage 500 — Disponible

L’Occitanie du XII° siècle a donné à l’Occident la première grande littérature de notre ère. Fondée sur une éthique nouvelle et déployant une prodigieuse richesse formelle, elle est depuis deux siècles un objet privilégié de l’histoire littéraire. Le présent recueil, qui réunit les actes du Colloque de Toulouse (décembre 1988), montre néanmoins que la littérature des Troubadours gagne encore à être étudiée dans son contexte historique (toulousain et languedocien), social, religieux et linguistique. Il apporte des vues neuves sur les cités et les lignages, les genres (en particulier la chanson de geste), et certaines individualités représentatives, ainsi que sur la réception des Troubadours dans les siècles suivants et hors d’Occitanie.