Vertiges/Vestiges ou la fin de Georg Büchner

Wieland Grommes

Vendredi 1er juillet 1994 // COLLECTION
Théatre

2841030113 — 56 p. (15,5x23,5) broché — 11,40 € — Tirage 750 — Disponible

« Ich bin ein Automat ; die Seele ist mir genommen. » « Je suis un automate ; l’âme m’est ôtée. »
G. Büchner, 1834

« Ce qui m’a tenté et guidé c’est (...) cet état suspendu entre secret gardé et révélation, entre le vrai et le faux, entre le "théâtre" et la "vie", entre vertiges et vestiges. »
Wieland Grommes